:: KERANOS MEDIA ::

La presse sénégalaise est en émoi suite à la saisie des comptes bancaires du groupe Avenir Communication, dirigé par le journaliste Madiambal Diagne. Selon Les Échos, cette mesure, prise par les autorités fiscales, a pour origine une “taxation d’office pour impôts 2020 et 2021” d’un montant de 91 millions de francs CFA.

Face à cette situation alarmante, les patrons de presse et les membres du Conseil des diffuseurs et éditeurs de presse du Sénégal (CDEPS) ont été convoqués en urgence pour une réunion ce mercredi 5 juin. L’objectif est de trouver une solution collective pour défendre la liberté de la presse et les droits des journalistes face à ces pressions financières.

Madiambal Diagne a alerté ses confrères sur les conséquences néfastes de cette saisie sur son groupe de presse et son personnel. Il craint que cette mesure ne compromette la viabilité de l’entreprise et ne conduise à des licenciements.

Cette affaire met en lumière les tensions croissantes entre les médias et les autorités fiscales au Sénégal. La saisie des comptes du groupe Avenir Communication est perçue par beaucoup comme une tentative d’intimidation visant à museler Madiambal Diagne.

Les organisations de défense de la liberté de la presse ont appelé à une mobilisation générale pour soutenir Madiambal Diagne et son groupe. Elles dénoncent cette mesure arbitraire et appellent au respect du pluralisme et de la liberté d’expression au Sénégal.

0 0 votes
Évaluation de l'article

Laisser un commentaire

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

En savoir plus sur :: KERANOS MEDIA ::

Subscribe to get the latest posts sent to your email.

0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x