:: KERANOS MEDIA ::

Le soutien du Secrétariat exécutif national de l’Alliance pour la République (APR) à Amadou Ba, son candidat à l’élection présidentielle et l’audience de la Cour suprême sur la requête de suspension du processus électoral introduite par le Parti démocratique sénégalais (PDS) et ses alliés sont au menu des quotidiens reçus, jeudi, à l’Agence de presse sénégalaise (APS).

‘’Macky remet à l’eau son dauphin’’, affiche à la Une le quotidien Bës Bi.

‘’Amadou Ba avait suspendu sa campagne, mardi, pour répondre à l’appel du président de la République. Les craintes suscitées par cet épisode ont été dissipées, hier, en réunion du Secrétariat exécutif national (Sen) de l’APR. Une rencontre très scrutée, d’autant plus que les rumeurs circulaient sur un autre candidat que Macky Sall aurait choisi à la place de son ex Premier ministre. Macky Sall a donc décidé de siffler la fin de la récréation en convoquant en urgence le SEN pour confirmer son dauphin et le remettre à l’eau. Il a demandé aux responsables de son parti, jusqu’ici enclins à saboter la campagne de leur candidat, à se retrousser les manches et d’aller à l’assaut des électeurs’’, rapporte le journal.

Selon WalfQuotidien, ‘’l’APR fait enfin bloc autour de Amadou Bâ’’’. ‘’Le malaise au sein de l’APR, à l’origine du manque de soutien des leaders d’envergure à Amadou Bâ, vient d’être mis fin par Macky Sall, président de la coalition Benno Bokk Yaakaar. A l’issue de la réunion du Secrétariat exécutif national (Sen) de son parti, il a donné des instructions, à tous les responsables de descendre sur le terrain, y compris lui-même’’, écrit Walf.

Les Echos note que ‘’Macky Sall soutient Amadou Ba du bout des lèvres et s’abat sur les Sages’’. ‘’Des choses graves se sont passées dans ce pays. Le Conseil constitutionnel a outrepassé ses prérogatives (…)’’, a déclaré Macky Sall. Le journal fait état de la ‘’colère noire’’ du patron de l’APR sur ‘’la validation de la candidature de Bassirou Diomaye Faye et l’invalidation d’autres’’.

Selon Le Quotidien, ‘’Macky Sall remet son soutien à Amadou Ba’’ et ‘’demande à ses militants et responsables de soutenir leur candidat pour la victoire finale’’. ‘’Macky Sall +libère+ l’APR pour la victoire du candidat Amadou Ba, le 24 mars’’, titre Sud Quotidien.

‘’Macky Sall met en branle sa machine électorale et va battre campagne’’, dit Vox Populi.

Le Témoin note que ‘’l’APR soutient sans enthousiasme Amadou Ba’’. ‘’Il le soutient à la manière dont la corde soutient le pendu’’, commente la publication.

Le Soleil rapporte que ‘’le SEN de l’APR exhorte les responsables, militants et sympathisants de reprendre le travail politique électoral dans un élan unitaire et solidaire autour du candidat de la coalition BBY et de la grande majorité présidentielle’’.

Le même journal signale que la Cour suprême va statuer vendredi sur ‘’la requête de suspension du processus électoral’’ introduite par le Parti démocratique sénégalais (PDS) et ses alliés.

Selon le quotidien EnQuête, ‘’le PDS engage le combat suprême’’. ‘’La Cour suprême va statuer, ce vendredi, en audience publique spéciale, sur le recours du PDS. Les Libéraux invoquent des audios sur des échanges entre Amadou Ba et des membres du Conseil constitutionnel (….)’’, rapporte le journal.

La Cour suprême va examiner en audience publique, vendredi, à partir de 9 h 30 mn, les requêtes en référé pour excès de pouvoir contre les décrets fixant la date de l’élection présidentielle au 24 mars, convoquant le corps électoral et déterminant la durée de la campagne électorale pour le scrutin, a appris l’APS de source judiciaire.

Cette requête en référé émane notamment de Lamine Thiam, Karim Meissa Wade, Saliou Dieng, Magatte Sy, et Mayoro Faye, des membres du Parti démocratique sénégalais (PDS), une formation politique opposée à la tenue de l’élection présidentielle, le 24 mars au motif que son candidat a été injustement écarté de la course.


En savoir plus sur :: KERANOS MEDIA ::

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.