:: KERANOS MEDIA ::

A Pikine des jeunes se sont révoltés après la mort d’un de leur, Mouhamed Diop dit Taya. L’interpellation par la police locale a eu lieu dans le nuit du lundi au mardi.

Au début, c’était un jeune du nom de Ndené qui était recherché. Des éléments de la police sont entrés dans une maison au quartier Darou à Icotaf. La personne recherchée trouvée sur place et 3 autres jeunes, ont été interpellés, selon le frère du défunt qui informe qu’ils ont été acheminés vers le stade « Arène Nationale » au Technopole de Pikine.

Selon les témoignages du frère du défunt, l’un d’entre eux a pris la fuite et les autres ont été tabassés par les éléments de la police avant d’être évacués à l’hôpital successivement à Dominique, Dalal Diam, Hôpital Idrissa Pouye jusqu’à l’hôpital principal où le nommé Mouhamed Diop dit Taya succombe à ses blessures.

Après l’inhumation de Mouhamed Diop dit Taya, ses amis ont attaqué le commissariat de police. Chassé par les policiers, ils ont cassé et brûlé des véhicules. Furieux, des jeunes ont voulu se faire justice en descendant dans la rue et brûlant un bus Dakar Dem Dikk et un véhicule particulier. L’autopsie révèle que le décès de « Ameth Taya » est dû aux complications métaboliques et hémodynamique d’un polytraumatisme avec fractures déplacées des arcs postérieurs de la 4e et 9e côtés, contusion pulmonaire, et région fessière avec infiltration hémorragique importante, traumatisme du coude gauche. Par ailleurs on note de multiples abrasions cutanées et une tuberculose pulmonaire évolutive.

Jusque là, la police n’a pas encore sorti de communiqué pour se prononcer sur cette affaire. Elle fait recours visiblement à la loi de l’omerta.

Avec Dakaractu


En savoir plus sur :: KERANOS MEDIA ::

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.