:: KERANOS MEDIA ::

Ngodiba, 10 Mai 2024 – Le 5 avril dernier, des échauffourées ont éclaté entre des jeunes de Ngodiba ( département de Kaffrine)et des gendarmes, suite à la saisie par Flexeau, l’opérateur en charge de la distribution d’eau dans la commune, des compteurs d’habitations accusées de factures impayées. Ces incidents ont conduit à l’arrestation de cinq jeunes, poursuivis pour quatre chefs d’accusation : trouble à l’ordre public, actions diverses, blessures sur un agent de la gendarmerie et destruction de biens (vitre d’un véhicule de Flexeau).

Le 9 mai 2024, le tribunal de Kaolack a condamné les cinq jeunes à six mois de prison, dont un mois ferme a constaté Seneweb. Cette décision risque d’exacerber les tensions déjà existantes entre la population et Flexeau, dont la gestion est régulièrement décriée.



Depuis la création de l’Office des forages ruraux (OFOR) en 2014, l’État du Sénégal s’est engagé dans un processus de professionnalisation de la gestion de l’eau potable en milieu rural. Cependant, la délégation du service public à des opérateurs privés, comme Flexeau dans la région de Kaffrine, suscite souvent des mécontentements. Les populations dénoncent notamment des factures élevées, des coupures d’eau intempestives et un manque de transparence dans la gestion.

Ces tensions, déjà vives, ont été exacerbées par les incidents de Ngodiba. La saisie des compteurs et les arrestations qui ont suivi ont été perçues par certains comme une injustice et une oppression. La condamnation des cinq jeunes risque d’alimenter ce sentiment de frustration et de mener à de nouvelles manifestations.


En savoir plus sur :: KERANOS MEDIA ::

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x