:: KERANOS MEDIA ::

Sédhiou, le 29 mai 2024 – Les rues de Sédhiou ont connu une matinée inhabituellement calme ce jour, marquée par une affluence réduite et une circulation au ralenti, a constaté Lamine Bayo. Selon le journaliste, la cause serait l’application stricte de nouvelles mesures exigeant des moto-taxis la détention d’un permis de conduire, d’une assurance et d’une plaque d’immatriculation, entre autres documents réglementaires.

Cette mesure, prise dans le cadre d’une campagne de sécurisation routière, a pris de court nombre d’entrepreneurs de moto-taxis, dont certains se sont retrouvés dans l’incapacité d’opérer faute de papiers en règle. Cette situation a eu un impact direct sur la mobilité des populations, en particulier les écoliers qui ont peiné à se rendre à leurs établissements scolaires.

Malgré les désagréments causés dans l’immédiat, cette opération menée par les autorités vise à améliorer la sécurité des usagers de la route et à professionnaliser le secteur du transport en commun. La mise en œuvre de ces nouvelles dispositions devrait contribuer à une meilleure organisation et à une plus grande responsabilisation des conducteurs de moto-taxis.

Cependant, il est important de souligner que cette transition ne s’est pas faite sans heurts. L’absence de préparation et de communication adéquate auprès des concernés a créé une certaine surprise et incompréhension, d’où le sentiment d’onde de choc ressenti par certains.

Il serait donc souhaitable que les autorités compétentes mettent en place des mesures d’accompagnement pour faciliter l’obtention des documents requis par les moto-taxis, afin de minimiser les perturbations et d’assurer une meilleure adhésion à ces nouvelles réglementations.


En savoir plus sur :: KERANOS MEDIA ::

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x