:: KERANOS MEDIA ::

Ameth Ousmane Badji a été attribué un verger de 10 hectares par décision du conseil rural de Bambali en 2011. Il a aménagé le terrain et y a planté 600 pieds d’anacardiers. Cependant, les terres ont été prises par l’Agence nationale d’insertion et de développement agricole sans désaffectation préalable. L’agence a également coupé les 600 pieds d’anacardiers et a réaménagé le verger à son propre profit. Badji a adressé une lettre au gouverneur de la région et au Directeur régional du développement rural pour signaler les préjudices subis, mais n’a pas obtenu de réponse. Finalement, il a porté l’affaire devant les tribunaux. Le procès a été reporté sur demande de la partie civile.


En savoir plus sur :: KERANOS MEDIA ::

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.