:: KERANOS MEDIA ::

Samba Sy, secrétaire général du Parti de l’indépendance et du travail (PIT) et ancien ministre sous Macky Sall, a critiqué la gestion du nouveau gouvernement sénégalais, qu’il qualifie de “fébrile” et manquant de “tempérance”.

Dans une interview accordée à l’émission “Politique en vérité” sur Radio Sénégal, M. Sy a déploré l’empressement et le manque de réflexion du gouvernement, affirmant : “Ce gouvernement est fébrile. Et cette fébrilité, elle est de mauvais aloi. Elle n’est pas de bons conseils. Quand on gère les affaires de la cité et qu’on a le destin de dizaines de millions de Sénégalais, on doit faire montre de tempérance et de lucidité”.

Il a également dénoncé “beaucoup d’effet de manche et de démonstration”, soulignant la nécessité d’une “contenance” et d’une “mesure” de la part des dirigeants. Selon lui, “ce n’est pas encore le cas de ce gouvernement”.

Absence de déclaration de politique générale : une stratégie de fuite ?

M. Sy a également commenté la décision du groupe parlementaire Yewwi Askan Wi de ne pas exiger du Premier ministre Ousmane Sonko sa déclaration de politique générale (DPG). Il y voit une manœuvre pour éviter de se présenter devant l’Assemblée nationale :

“Il est curieux que ce soit les membres de l’Assemblée nationale qui plaident et dédouanent l’Exécutif de son devoir de se présenter à l’Assemblée nationale. C’est une curiosité. Je pense que la vérité, c’est que le Premier ministre Ousmane Sonko n’est pas prêt pour sa déclaration de politique générale.”

Il estime que M. Sonko n’a pas encore finalisé sa DPG et cherche à gagner du temps.

Modifications du règlement intérieur de l’Assemblée nationale : une manœuvre illégitime

Enfin, M. Sy a critiqué les modifications apportées au règlement intérieur de l’Assemblée nationale par le régime sortant, les qualifiant de “pathétiques” et d’illégitimes :

“Je trouve cela pathétique. Ils essaient de dorer la pilule. C’est la Constitution qui le prescrit. Quand on est aux affaires et qu’on est Premier ministre, on doit venir devant les représentants du peuple pour décliner une feuille de route. Il est parfaitement compréhensible qu’on ne soit pas prêt, mais il faut avoir l’humilité de l’avouer au lieu de trouver des arguties.”

0 0 votes
Évaluation de l'article

Laisser un commentaire

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

En savoir plus sur :: KERANOS MEDIA ::

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x