:: KERANOS MEDIA ::

M. Oumar Diagne, inspecteur de l’éducation et de la formation à Sédhiou, s’est dit satisfait du déroulement des épreuves du CFEE et du concours d’entrée en sixième dans la commune. Après avoir visité quelques centres d’examen, il a constaté une bonne organisation et un bon respect des consignes.

M. Diagne a accordé un entretien au journaliste M. Kounta Daffé, correspondant de Kéranos Média à Sédhiou, afin de faire le point sur le déroulement des examens.

  • Kounta Daffé :Bonjour M. L’Inspecteur
  • Oumar Diagne :Bonjour M. Daffé.
  • Kounta Daffé :Quelle est votre impression  après la tournée que vous avez effectuée  avec M. Le Préfet au niveau des centres d’examen ?
  • Oumar Diagne :Mon impression, elle est bonne. Parce que nous avons effectivement  fait le tour de quatre centres au niveau  de la commune de Sédhiou et partout où nous sommes passés , nous avons trouvé des élèves avec très peu d’absents, des enseignants aussi qui sont venus en masse pour surveiller et aussi les secrétaires  qui sont au rendez-vous , mais aussi et surtout,  nous avons trouvé  sur place des associations de parents d’élèves  qui ont bien accueilli les commissions d’examens, et l’ensemble de l’examen est en train de se passer normalement dans ces quatre  centres, mais aussi nous avons des échos de tous les centres, parce que  nous sommes en communication téléphonique  permanente avec tous les chefs de centre et on se rend compte que partout ,les choses se déroulent normalement ,les enfants sont présents , les examinateurs aussi sont présents .
  • Kounta Daffé : Vous êtes à la tête de cette institution depuis trois ans, quelle lecture faites-vous de ces différentes sessions que vous avez organisées ?
  • Oumar Diagne : je crois que j’ai trouvé déjà une équipe très rodée, des techniciens au niveau du bureau des examens et concours, mais aussi une équipe au niveau de l’inspection qui, à chaque fois que l’occasion se présente se mobilise autour des acteurs pour que les objectifs soient atteints. Cette année c’est la même chose , l’année dernière c’était la même  chose aussi ,donc nous supervisons tout ce qui se passe, des fois en présentielle avec les inspecteurs qui sont sur le terrain ou bien à distance avec des techniciens qui, au téléphone appellent les chefs de centre  ,appellent les secrétaires pour recueillir toutes les données et toutes les informations nécessaires .Globalement donc, depuis quelques années , je vois que ça se passe très bien ,en tout cas on réussit  le pari de l’organisation , mais c’est aussi lié à beaucoup d’appuis que nous recevons, surtout de l’autorité administrative , le Préfet du département et tous ses collaborateurs, dans les arrondissements , les sous-préfets ,donc toutes les énergies sont mobilisées ,sont mises à contribution, les collectives territoriales nous accompagnent , les associations de parents d’élèves , bref ,tous les acteurs qui gravitent autour de l’éducation ,vraiment se mobilisent et c’est ce qui nous vaut tous ces années durant cette réussite au niveau de l’organisation .
  • Kounta Daffé : Les précédentes  comme l’année dernière,   Sédhiou a eu un bon classement au niveau national, quel est votre secret ?
  • Oumar Diagne : Bon ! il n’ y a pas de secret, d’abord je voudrais dire que c’est le mérite , d’abord des enseignants qui sont dans les salles de classe, dans les écoles, les équipes pédagogiques, les directeurs d’écoles, et le secret, s’il y a un secret ,c’est le travail ça  veut dire que ces gens ont travaillé, peut être que le seul mérite que nous avons c’est de les avoir mobilisés autour du travail. Je crois que si chacun à son niveau fait le travail pour lequel il est enrôlé, le résultat ne peut être que ce qu’il a été l’année dernière .Et  cette année aussi on a bon espoir ,parce qu’à tous les niveaux, chacun a essayé  en tout cas de faire ce qu’il à faire, nous avons essayé d’encadrer, de former, on a eu beaucoup de  sessions de formation, des fois des formations ciblées. Les acteurs sur le terrain aussi ont beaucoup accompagné, que ça soit les collectivités ou bien les autorités administratives, et nous avons bon espoir que les résultats vont suivre
  • Kounta Daffé : Votre management des ressources humaines, quelle est votre stratégie ? le dialogue ou la concertation ?
  • Oumar Diagne :Oui c’est tout en même temps. Je crois que la meilleure manière de faire travailler les gens, c’est de leur faire comprendre leur importance. Si chacun comprend bien l’importance de la mission  qu’on lui a confié , il va se dépenser sans compter , avec beaucoup de générosité ; la pertinence , elle est là , la compétence est là à tous les niveaux , que ça soit les agents de bureaux , que ça soit les pilotes au niveau déconcentré ,les directeurs d’école , les chefs d’établissement ,mais aussi les enseignants , c’est vrai qu’on a une population d’enseignants relativement jeunes  parce que c’est une zone de départ où beaucoup d’enseignants  nous quittent après quelques années , mais nous avons aussi heureusement  beaucoup de partenaires qui appuient, et cela permet de multiplier des sessions de formation et d’encadrement ,et normalement ça  se passe bien , s’ils sont bien encadrés , s’ils sont bien conscients de leur mission , normalement ça se traduit sur les aptitudes et les compétences des apprenants .
  • Kounta Daffé :M. Oumar Diagne, je rappelle que vous êtes l’Inspecteur de l’Education et de la Formation de Sédhiou.

Kounta Daffé

0 0 votes
Évaluation de l'article

Laisser un commentaire

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

En savoir plus sur :: KERANOS MEDIA ::

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x