:: KERANOS MEDIA ::

Dakar, 24 juin 2024 – Coup dur pour le gouvernement sénégalais dans son combat contre la vie chère. L’Association des Meuniers Industriels du Sénégal (AMIS) a annoncé son refus d’appliquer les nouveaux prix de la farine de blé fixés par les autorités. Cette décision risque de compromettre les efforts du gouvernement pour rendre le pain plus accessible aux populations.

Le 21 juin dernier, le Conseil national de la consommation avait décidé de baisser le prix de la farine de boulangerie de type 55 à 15 200 francs le sac de 50 kg, et de la farine de boulangerie améliorée à 15 700 francs le sac de 50 kg. L’objectif était de réduire le prix de la baguette de pain à 150 F CFA.

Cependant, les meuniers jugent cette mesure infaisable. “Nous ne pouvons pas appliquer ces nouveaux prix car cela nous conduirait à une vente à perte”, explique une source au sein de l’AMIS. “Nos états financiers ne nous permettent pas de suivre cette mesure.”

L’AMIS affirme avoir été consultée par le Premier ministre, Ousmane Sonko, en mai dernier, mais qu’aucun consensus n’avait été trouvé. “Il devait y avoir une deuxième rencontre pour trouver une solution définitive, mais cela ne s’est pas concrétisé”, déplore la source. “Les meuniers ont appris brusquement cette baisse sans consultation. Toutes ces raisons nous poussent à ne pas pouvoir appliquer les prix fixés par le gouvernement.”

Cette situation risque de créer une nouvelle tension entre le gouvernement et les meuniers. Les consommateurs, quant à eux, attendent de voir si cette décision aura un impact sur le prix du pain.

0 0 votes
Évaluation de l'article

Laisser un commentaire

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

En savoir plus sur :: KERANOS MEDIA ::

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x