:: KERANOS MEDIA ::

La Mission d’observation électorale de l’Union européenne au Sénégal (Moe-Ue), qui magnifie le déroulement du processus électoral, compte déployer 100 observateurs à l’échelle nationale, le jour du scrutin présidentiel, le 24 mars prochain.


La Mission d’observation électorale de l’Union européenne a souligné, dans un communiqué de presse, publié, hier vendredi 15 mars, qu’elle est en train de poursuivre ses activités, conformément aux nouvelles échéances. « La Mission prend acte du nouveau calendrier électoral et observe le déroulement de la campagne électorale ainsi que les préparatifs du scrutin. Nous appelons au respect des libertés d’expression, de presse, d’accès à l’information hors-ligne et en ligne, et de réunion durant cette campagne », a indiqué la cheffe de la Moe-Ue, Malin Björk, dans le communiqué de presse.


Elle annonce que 100 observateurs vont couvrir les 46 départements du pays. Elle informe également, dans la note, que les 10 experts électoraux présents à Dakar seront rejoints par 28 observateurs de longue durée. « Ils seront déployés le 18 mars dans l’ensemble des 14 régions du pays. Un second groupe de 42 observateurs sera déployé le 22 mars », souligne la responsable de la mission d’observation. Le dispositif d’observation sera renforcé le jour du scrutin par des diplomates de pays membres de l’UE en poste à Dakar, ainsi que par une délégation de députés du Parlement européen.


Elle a, par ailleurs, magnifié la libération, avant-hier, des leaders de l’opposition, Ousmane Sonko et Bassirou Diomaye Faye, suite à l’adoption de la loi d’amnistie générale, par l’Assemblée nationale, le 6 mars dernier. Cette approche, qui ouvre de nouvelles perspectives aux candidats à la présidentielle, devra contribuer, à son avis, à la pacification de l’espace politique.

Avec le Soleil


En savoir plus sur :: KERANOS MEDIA ::

Subscribe to get the latest posts sent to your email.