:: KERANOS MEDIA ::

Vladimir Poutine est largement réélu pour un cinquième mandat, dimanche 17 mars, avec près de 88% des suffrages.

« La Russie a fait son choix », s’est félicitée la cheffe de la commission électorale russe, Ella Pamfilova, annonçant, en outre, une participation record de 74,22 %.

Élu pour la première fois président de la fédération de Russie en 2000 puis réélu en 2004, il avait dû passer la main à son Premier ministre Dmitri Medvedev en 2008 car il ne pouvait pas briguer de troisième mandat consécutif à l’époque. Ce verrou ayant sauté depuis, Vladimir Poutine a pu de nouveau se présenter cette année après être sorti vainqueur du scrutin présidentiel en 2012 et en 2018.

Aux côtés de l’occupant actuel du Kremlin, trois candidats sont en lice pour l’élection présidentielle : Nikolaï Kharitonov, Leonid Sloutsky et Vladislav Davankov. Membres de partis représentés au Parlement russe, ils n’ont pas eu besoin de passer le filtre du recueil de parrainages. Mais leur présence donne une fausse impression de pluralisme politique, alors que ces trois hommes sont loin d’être des adversaires de Vladimir Poutine. Le principal opposant au président russe, Alexeï Navalny, est mort en détention le mois dernier. Les partisans d’Alexeï Navalny avaient appelé les Russes à un “midi contre Poutine”, en se rendant tous en milieu de journée dans les bureaux de vote.


En savoir plus sur :: KERANOS MEDIA ::

Subscribe to get the latest posts sent to your email.