:: KERANOS MEDIA ::


Le conseil constitutionnel sénégalais, dans un communiqué, rappelle que « la fixation de la date de l’élection et la convocation du corps électoral relèvent des prérogatives légales du Président de la République ».

Ainsi, le Conseil constitutionnel, comme indiqué dans sa décision n°6/E/2024 du 6 mars 2024, n’a exercé ces prérogatives que par substitution, en vertu de son pouvoir de régulation, afin de pallier l’inertie de l’Administration et de satisfaire à l’exigence constitutionnelle de la reprise du processus électoral interrompu, en vue de la tenue du scrutin avant la fin du mandat présidentiel.

En conséquence, le conseil constitutionnel, par application des décrets n° 2024-690 et n° 2024-691 du 6 mars 2024 précités, rejoint le président de la République dans sa décision qui est de fixer le scrutin pour l’élection présidentielle au 24 mars 2024.

Après avoir rejeté les conclusions issues du dialogue national qui ont proposé la date du 02 juin 2024 pour la présidentielle, les 7 sages avaient par la suite choisi du 31 mars. La date du 24 mars a été proposée par le Président de la République après le conseil des ministres le même jour. Une polémique s’installe alors autour de la date du scrutin.


En savoir plus sur :: KERANOS MEDIA ::

Subscribe to get the latest posts sent to your email.