:: KERANOS MEDIA ::

Le juge des référés vient de  statuer sur le recours de Karim Wade et Cie. Il a déclaré irrecevables les requêtes en suspension déposées par le PDS et les candidats dits spoliés.

Le pds et ses alliés ont soumis une contestation juridique de la date de l’élection présidentielle. Ils ont attaqué le décret qui a convoqué le processus électoral pour abus d’autorité du conseil constitutionnel.

La Cour suprême a examiné en audience publique, ce vendredi, les requêtes en référé pour excès de pouvoir contre les décrets fixant la date de l’élection présidentielle du 24 mars, convoquant le corps électoral et déterminant la durée de la campagne électorale pour le scrutin.

Procureur, qui représente le parquet, a fait son réquisitoire dans le recours introduit par le PDS et des candidats spoliés pour faire annuler la Présidentielle du 24 mars et faire reprendre le processus.

Le procureur a demandé au juge de déclarer irrecevables les demandes de Karim Wade et Cie. Il a notamment mis en exergue que les décisions du Conseil constitutionnel s’imposent à la Cour suprême.


En savoir plus sur :: KERANOS MEDIA ::

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.