:: KERANOS MEDIA ::

Au moins dix soldats ont été tués vendredi lors d’une embuscade tendue par un «groupe d’hommes armés terroristes», dans l’ouest du Niger, à la frontière avec le Mali, a annoncé samedi le ministère nigérien de la Défense. «Le vendredi 10 février, en fin de matinée un détachement de l’opération Almahaou, en patrouille dans la zone nord du département de Banibangou est tombé dans une embuscade complexe tendue par un groupe d’hommes armés terroristes», indique un communiqué du ministère, un terme généralement employé pour désigner les groupes djihadistes.

Le bilan de cette attaque qui a eu lieu dans la localité d’Intagamey pourrait toutefois être bien plus lourd, le ministère évoquant «16 personnes disparues et 13 militaires blessés». Selon le communiqué, la riposte des soldats et «l’intervention prompte des vecteurs aériens» ont forcé les assaillants à se replier «vers un pays voisin», vraisemblablement le Mali, situé à quelques kilomètres de l’attaque. Le communiqué ne précise pas le nombre d’assaillants tués dans la riposte mais assure que les assaillants ont emporté «plusieurs corps» dans leur repli.


En savoir plus sur :: KERANOS MEDIA ::

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.