:: KERANOS MEDIA ::

Des pluies diluviennes frappent l’Afrique de l’Est depuis plusieurs semaines, provoquant des inondations dévastatrices en Tanzanie et au Kenya. Le bilan s’alourdit chaque jour : en Tanzanie, 58 personnes ont péri depuis le début du mois d’avril, selon le porte-parole du gouvernement. Au Kenya, le nombre de morts s’élève à 13, tandis que 15 000 personnes ont été contraintes de fuir leurs habitations.

Les régions côtières sont particulièrement touchées. Au nord de la Tanzanie, un bus a été emporté par les flots, entraînant la mort de 8 écoliers. Plus de 10 000 foyers et 75 000 exploitations agricoles ont été endommagés. La situation est également critique au Kenya, où les inondations ont submergé des villages entiers et détruit des infrastructures vitales.

Cette catastrophe naturelle s’inscrit dans un contexte climatique préoccupant. L’année 2024 est marquée par une saison des pluies particulièrement intense, aggravée par le phénomène El Niño, qui renforce les sécheresses et les intempéries dans certaines régions. En décembre dernier, l’Afrique de l’Est avait déjà subi des inondations meurtrières, faisant plus de 300 morts.

Face à l’urgence de la situation, les autorités tanzaniennes ont pris des mesures pour prévenir de futures catastrophes. Le gouvernement a lancé la construction de plus de 14 barrages dans le pays, dans le but de réguler le cours des rivières et de limiter les risques d’inondations. Plus d’une centaine d’études de faisabilité ont été réalisées au cours de l’année écoulée, et les chantiers devraient débuter d’ici l’année prochaine.


En savoir plus sur :: KERANOS MEDIA ::

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x