:: KERANOS MEDIA ::

Saint-Louis, 15 mai 2024 – Six ans après la mort tragique de Fallou Sène, étudiant en deuxième année de Lettres modernes à l’Université Gaston Berger de Saint-Louis, le dossier de cette affaire demeure toujours sans suite. Le 15 mai 2018, lors d’une manifestation étudiante pour réclamer le paiement des bourses, Fallou Sène avait été atteint par une balle réelle au bas du ventre, tirée par un gendarme.

Malgré l’ouverture d’une enquête et les aveux du gendarme incriminé, invoquant la légitime défense, aucune avancée significative n’a été enregistrée dans ce dossier. La famille de la victime, endeuillée et en quête de justice, continue de pleurer la perte de leur fils, laissant derrière lui une épouse et un enfant.

En guise de commémoration et pour réclamer la vérité et la justice, la Coordination des Étudiants de Saint-Louis a décrété 24 heures de cessation de toutes activités pédagogiques et une journée sans ticket (JST) ce 15 mai 2024.


Le décès de Fallou Sène a eu des conséquences importantes sur le mouvement étudiant sénégalais. Outre la mobilisation et l’indignation qu’il a suscitées, cet événement a également entraîné des réformes au niveau des bourses étudiantes. La demi-bourse est passée de 18 000 à 20 000 francs, la bourse entière de 36 000 à 40 000 francs et la bourse d’excellence de 60 000 à 65 000 francs. Le prix des tickets de restauration a également connu une baisse, passant de 75 francs à 50 francs pour le petit-déjeuner et de 150 francs à 100 francs pour le déjeuner et le dîner.

Cependant, ces acquis demeurent fragiles tant que la justice n’aura pas fait son œuvre dans l’affaire Fallou Sène. La communauté estudiantine, déterminée à ne pas laisser tomber l’un des siens, continue de réclamer la lumière sur cette tragédie et exige que les responsables soient traduits en justice.

Youssouph Kandé


En savoir plus sur :: KERANOS MEDIA ::

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x