:: KERANOS MEDIA ::

La communauté musulmane du Sénégal a célébré l’Aïd-el-Fitr ce 10 avril 2024, dans une ambiance de ferveur et de spiritualité.

A Tanaff, l’imam Touré a mis l’accent sur l’importance de cette cérémonie qui marque la fin du mois de Ramadan et le début d’un nouveau cycle spirituel. Dans une mosquée pleine à craquer, l’imam a également appelé les fidèles à cultiver les valeurs de paix, de solidarité et de partage.



Au village de Pakao Kéracounda, le guide religieux Oustaze Fodé Konté a axé son sermon sur le zakat al fitr, l’aumône purificatrice obligatoire en fin de Ramadan. La cérémonie a été rehaussée par la présence de Arfang Malick Diop, chef religieux résident de Sédhiou.



A Pakao Macka, le khalife Elhadji Samboudinag Diop a dirigé la prière et prononcé le sermon. Il a exhorté les fidèles à persévérer dans la foi et à œuvrer pour le bien-être de la communauté.

Pakao Macka, chez Elhadji Samboudinag Diop



A Karcia, la prière de l’Aïd-el-Fitr a été célébrée dans la grande mosquée du village. Dans son sermon, l’imam Elhadji Cissé a rappelé le sens de cette fête qui symbolise la victoire de la foi sur le mal. Il a également imploré la bénédiction divine pour le Sénégal et ses dirigeants.



Partout dans le pays, les fidèles ont célébré l’Aïd-el-Fitr dans la joie et la communion. Cette fête est l’occasion de se retrouver en famille et entre amis, de partager des repas copieux et de célébrer les valeurs d’entraide et de charité.

En cette année 2024, l’Aïd-el-Fitr revêt une importance particulière au Sénégal, car il intervient après l’installation d’un nouveau gouvernement. Les fidèles ont profité de cette occasion pour prier pour la paix et la prospérité du pays sous la houlette du nouveau président et de son équipe.


En savoir plus sur :: KERANOS MEDIA ::

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.