:: KERANOS MEDIA ::

Diannah Malary, 13 mars 2024 – Comme chaque année, le mois de Ramadan au Pakao est marqué par une conjonction de facteurs éprouvants pour les populations : canicule intense, flambée des prix des denrées alimentaires et ruée vers la glace pour se rafraîchir.

Ce mercredi 13 mars 2024, Kéranos Média s’est rendu au marché hebdomadaire de Diannah Malary, dans le département de Sédhiou, pour prendre le pouls de la situation. Afin d’avoir plus de précisions notre correspondant  a donné la parole aux commerçants et aux consommateurs.

Hausse des prix et ruée vers la glace

La canicule, avec des températures dépassant les 40 degrés Celsius, incite les populations à se tourner vers la glace pour se rafraîchir. Cette forte demande a entraîné une hausse du prix de la boule de glace, qui atteint désormais 200 à 250 francs CFA dans le monde rural, contre 100 francs CFA dans la commune.C’est pourquoi, tôt le matin  des véhicules de transport et motos sont chargés de glacières pour l’approvisionnement en  glace. Et c’est un incessant va-et-vient entre les maisons, que font les rabatteurs à la recherche de ce liquide précieux utilisé pour la rupture.

Commerçants et consommateurs face à la flambée des prix

Les commerçants, à l’instar de Mme Bangoura, la quarantaine révolue, commerçante au marché et Mary Kandé, vendeuse retrouvée devant son étale, déplorent la hausse des prix des denrées alimentaires, qui touche aussi bien les légumes (oignon, gombos, oseille) que l’huile de palme, le riz, le poisson et la viande. Cette situation met à rude épreuve les consommateurs, dont les revenus modestes sont encore plus fragilisés en cette période de Ramadan.

Actuellement l’oignon local coûte 500 FCFA le kg et 800 FCFA pour l’oignon importé qu’on ne trouve presque pas dans le marché. Le tas d’oseille qui coûtait 25 FCFA est à 50 FCFA présentement. Quant à l’huile de palme, le prix du littre passe de 800 FCFA à 1200 FCFA . Et pour ce qui est de l’huile raffinée le prix varie entre 7000 FCFA à 8000 FCFA. Ce qui équivaut à 1200 FCFA ou 1300 FCFA le litre. Le sac de riz culmine à 22000 FCFA dans certains endroits.

Chez les vendeurs de poisson et de viande, les acheteurs en fille indienne nous ont fait savoir que le kilogramme de poisson coûte 500 FCFA à 2000 FCFA selon la variété. Par contre la viande est devenue plus que chère et dès fois la qualité reste à désirer. Le kilo varie de 3000 FCFA à 3500 FCFA

Si la rupture de sucre est évitée, son prix reste élevé, atteignant 31 000 à 32 000 francs CFA le sac, soit 650 à 700 francs CFA le kilogramme.

Un Ramadan éprouvant pour les populations du Pakao

La combinaison de la canicule, de la flambée des prix et de la rareté de certaines denrées alimentaires rend ce Ramadan particulièrement éprouvant pour les populations du Pakao. Face à cette situation difficile, les autorités locales sont appelées à prendre des mesures pour soulager les populations et garantir un Ramadan plus serein.

Issaka Camara


En savoir plus sur :: KERANOS MEDIA ::

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.