:: KERANOS MEDIA ::

Ce samedi 28 janvier 2023 a eu lieu à la Mairie de Kolibantang une cérémonie de remise d’une décortiqueuse à riz et d’une batteuse de riz aux groupements féminins de Sabaly et de Saré Bella.

:: KERANOS MEDIA ::

Ces équipements ont été acquis grâce à une franche collaboration avec leur partenaire Proval CV, un programme de l’Etat du Sénégal, logé au ministère de l’agriculture.
Une forte délégation a été présente. Elle est composée du coordinateur régional du Proval CV Samba Diop, du 2ème adjoint au maire Karamo NDIAYE, de la conseillère municipale Ansara KANDE et les représentants des deux villages bénéficiaires. Cela témoigne l’importance de ces équipements tant attendus par les braves dames qui œuvrent pour un développement local.

:: KERANOS MEDIA ::


Lors de cet échange d’informations, la rédaction de Kéranos Média a interpellé Mr le Maire concernant le budget prévisionnel communal de cette année.
En effet, suite à notre article sur le budget prévisionnel de la commune de Kolibantang voté ce 9 Janvier dernier et dans lequel les *Recettes prévisionnelles* s’élèvent à 179 238 531 Fcfa, soit une hausse de plus 40. 000 000 Fcfa par rapport à l’année dernière, certains lecteurs et auditeurs nous avaient interpellé sur l’absence des rubriques de dépenses et les sommes prévisionnelles qui leur sont affectées.
Selon eux, l’année dernière, l’équipe municipale dirigée par le Maire Abdoulaye FATY, avait fait un budget dans lequel il y avait tous les postes budgétaires et les montants y afférents. Et cette année, ce n’est pas le cas.

:: KERANOS MEDIA ::

Interpellé par nos soins, Mr le Maire a apporté quelques précisions. Selon lui, sur le plan des collectivités territoriales, c’est à la fin de l’année budgétaire (N+1) qu’on fait le compte administratif. C’est ce dernier qui approuve les montants réels décaissés.
En effet, le budget étant une prévision, il peut arriver que les recettes prévisionnelles ne soient pas perçues concrètement. Et si c’est le cas, les dépenses prévues ne seront pas exécutées comme voulues. D’où certains écarts qui peuvent être constatés dans les budgets.
C’est la raison pour laquelle, cette année, selon le Maire, le conseil communal a décidé d’y aller avec beaucoup plus de prudence en ne montrant que les grands axes des dépenses sans pour autant entrer dans certains détails.


Par ailleurs, pour preuve, il déclare que les reliquats de certains projets de l’année dernière ne sont pas encore payés (Les trois salles de classe) alors que d’autres sont en phase contentieuse (les ponts).
par conséquent, cette année, il n’y aura pas de charrue avant les bœufs, conclut-il.
Toutefois, dès que le compte administratif sera bouclé, il le partagera avec tous les citoyens de la commune, renchérit-il.

Chérif Macoulong Touré


En savoir plus sur :: KERANOS MEDIA ::

Subscribe to get the latest posts sent to your email.