:: KERANOS MEDIA ::

Dakar, 19 avril 2024 – La commune de Grand Yoff, située dans le département de Dakar, a été le théâtre de violents affrontements jeudi dernier entre les forces de l’ordre et les marchands ambulants. Ces derniers protestaient contre l’opération de déguerpissement de la voie publique initiée par la mairie.


Le marché de Grand Yoff porte encore les stigmates des affrontements. Des traces de pneus brûlés, des pierres jonchant le sol et des trottoirs défoncés témoignent de l’intensité des heurts. De la fumée s’échappe encore de quelques amas de débris, vestiges de la colère des manifestants.


Un climat de méfiance règne désormais entre les marchands ambulants et les forces de l’ordre. Ces derniers sont toujours présents sur place pour maintenir l’ordre. Les commerçants, quant à eux, sont partagés entre l’angoisse et la peur de l’avenir incertain.


Pape Sarr, vendeur de chaussures depuis 2017, résume la colère des manifestants : “Tôt le matin, les policiers sont venus pour nous demander de partir. Nous leur avons dit que des sommations n’ont pas été servies et que si nous devons partir, c’est pour aller où ? Ils n’ont rien voulu savoir et nous nous sommes opposés à cette forfaiture. Nous ne sommes ni des voleurs ni des agresseurs encore moins des trafiquants de drogue, nous gagnons notre vie à la sueur de notre front. Alors pourquoi cet acharnement sur les marchands ambulants ?”


Dans cette commune où la misère est omniprésente, des milliers d’hommes et de femmes dépendent du commerce ambulant pour subvenir aux besoins de leurs familles. L’opération de déguerpissement plonge ces populations dans une situation encore plus précaire.


La mairie de Grand Yoff reste ferme sur sa décision de déguerpir les marchands ambulants de la voie publique. “On ira jusqu’au bout de notre logique” a réagi Bassirou Samb, adjoint au maire de Grand Yoff. Mais face à la colère et à la détresse des commerçants, il est urgent de trouver une solution durable qui permette de concilier l’ordre public et le droit à la subsistance de ces populations fragilisées.


En savoir plus sur :: KERANOS MEDIA ::

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x