:: KERANOS MEDIA ::

La société civile de Vélingara a alerté sur le décès d’un jeune homme répondant au nom de Gnaly Gnabaly, qui aurait été battu à mort dans le camp militaire de Dialadiang. Selon les informations recueillies, le corps sans vie a été déposé au centre de santé de Vélingara en attendant une autopsie qui sera réalisée à Kolda.

“Nous avons été informés qu’un jeune homme nommé Gnaly Gnabaly aurait été brutalement passé à tabac et torturé à mort dans le camp militaire de Dialadiang, situé dans la commune de Pakour, département de Vélingara. Après avoir été alertés, nous nous sommes rendus au centre de santé de Vélingara où la victime a été évacuée. Nous avons pu constater les blessures et les marques de torture sur le corps du défunt. Ensuite, nous avons rencontré le préfet de Vélingara avant que le dossier ne soit transmis au sous-préfet de Pakour”, indique un communiqué de la société civile.

Face à la gravité de cette situation, la société civile de Vélingara exige l’ouverture d’une enquête afin de faire la lumière sur les circonstances entourant le décès de Gnaly Gnabaly et de déterminer les responsabilités.

0 0 votes
Évaluation de l'article

Laisser un commentaire

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

En savoir plus sur :: KERANOS MEDIA ::

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x